La fin d’un monde

Quel avenir pour l’homme et son environnement ?

Collectif

Encore 5 articles en stockDisponible
Editeur : FAREL
Paru le : 01/01/2012
Pages : 64
5.00
 
 
- +
 
JEUNE CROYANT
JEUNE
VIE CHRÉTIENNE
 
 
 
Autour de La fin d’un monde

Description

Pour quand la fin du monde est-elle prévue ? La réponse à nos interrogations à ce sujet se trouve-t-elle dans la Bible ? Dans un autre livre religieux ? Dans l’observation du ciel ? La science pourra-t-elle nous prévenir à temps ?

Pendant longtemps, l’eschatologie, c’est-à-dire l’étude de la fin, était du ressort de la religion. Les visions apocalyptiques bibliques nourrissaient l’imaginaire populaire et inspiraient craintes et espoirs devant l’avenir. Depuis la science s’est également saisie du futur : la cosmologie propos des modèles de l’évolution globale de l’univers, les sciences de la terre essaient de prédire les variations climatiques, décisives pour l’avenir de la vie sur la « planète bleue ». Il existe même des formes sécularisées de la peur de la fin du monde : la menace de l’extinction de toute vie par une guerre atomique qui dominé la période de la guerre froide, et aujourd’hui, la prise de conscience de la fragilité des équilibres écologiques, avec la grande attention que les média accordent au réchauffement climatique (extrait de l’introduction).

C’est en combinant différentes disciplines : sciences et théologie en particulier, que l’on peut mieux appréhender la question de la fin des temps. Dans ce livre, scientifiques et théologiens ont mis en commun leurs compétences pour illuminer cette période qui nous semble lointaine, floue, improbable. Pas de date, ni de réponse figée, mais des faits et des constations avancés par des spécialistes qui pourront guider notre réflexion.

  • Editeur : FAREL
  • Paru le : 01/01/2012
  • Pages : 64
  • Format : Broché
  • Dimensions : 140 x 210 mm
  • Poids : 0.110 kg
  • ISBN : 9782863144176
  • Référence : 16179


BLF Store - 2014 - Tous droits réservés
Webdesign réalisé par Jérémie Knops avec & codé par Octave